Les cols et montées les plus terrifiantes à grimper en vélo

Les cols et montées les plus terrifiantes à grimper en vélo - Gros braquet
Les pentes du Stelvio, une oeuvre d'art pour les yeux, un enfer pour les mollets. 

 

Dans cet article, on va pas te bassiner une énième fois avec les cols que tout le monde connaît comme l'Alpes d'Huez, le Ventoux ou le Galibier...etc. Attention, je ne dis pas que ces ascensions sont faciles à grimper, oh que non ! Mais bon, c'est du vue et revue, non. On a pensé que te faire découvrir des grimpettes bien flippantes et méconnues du grand public se seraient pas mal. Dans cette escapade on ira découvrir des ascensions européennes, américaines ou asiatiques pour le plus grand bonheur de tes guiboles.

Prêt à exploser ta FCMax ? C'est parti !

Bien sûr, lorsque l'on veut classer les cols et montées les plus difficiles, il y a pas mal de facteurs qui rentrent en ligne de compte : la pente moyenne et maximale, le parcours irrégulier, la longueur d'ascension, les conditions météo, la circulation...Etc. Chaque ascension à ses difficultés propres donc on ne peut pas réellement établir un classement, elles sont toute uniques (et complètement barrées).

 1. Hard Knott Pass 

Hardknott cols et montées cyclisme

Un peu à l'image de la Belgique, l'Angleterre regorge de grimpettes et de "cols" à proprement parler, courtes mais très irrégulières (comme le Mur de Grammont ou Huy). C'est le cas avec le col de Hard Knott, situé dans le Lake District, une région montagneuse, dans le Nord-Ouest de l'Angleterre.

Petit point étymologique, Hard Knott vient du vieux scandinave "harthr" : Dur et de "knutr" : Colline escarpée. On comprend mieux maintenant pourquoi elle est si dure cette côte. 

Hard Knott Pass c'est : 

  • 2 km de pur "bonheur" 
  • Une pente moyenne de 15% 
  • Une portion de 33% pour se finir les cannes
  • Une altitude de 299 mètres au sommet, niveau oxygène on est bon !
  • Une route de campagne bien pourrie et bien glissante
Hard Knott Pass signalisation
 Preuve à l'appui
  • Conseil : si tu comptes te mesurer à ce col anglais, vas-y par temps sec et ensoleillé, pour éviter de te taper une gamelle en pleine descente.

 

 2. Col du Mortirolo

Col Mortirolo cyclisme

Pour ce deuxième col, on file en Italie dans la province de Brescia en Lombardie pour affronter un géant des Alpes italiennes qui a vu naître en 1994, un des plus grands grimpeurs de tous les temps Marco Pantani. Avec le Stelvio, le Mortirolo est l'un des cols les plus difficiles d'Europe. Pour une ascension bien bien coriace, on débutera par la Mazzo di Valtellina.

Le profil du Mortirolo au départ de la Mazzo :

Le Mortirolo c'est : 

  • 12,4 km d'ascension 
  • Une pente moyenne de 10,5%, pénible !
  • Des portions à plus de 18% 
  • Une altitude de 1852 mètres au sommet pour contempler les Alpes en hypoglycémie
Monument Pantani Mortirolo Monument en l'honneur de Marco Pantani au 8ème kilomètre

Pour information, le meilleur temps d'ascension du Mortirolo est détenu par l'Italien Ivan Gotti en 42 minutes et 40 secondes en 1996, tranquille...

  • Conseil : lorsque tu arriveras au km 8, penses très fort Marco Pantani et ça ira pour la suite, enfin j'espère.

 

 3. Le Plan de Corones 

Plan de Corones cyclisme col

On reste dans le pays de la pizza et de l'élégance pour ce troisième col, le Plan de Corones est un sommet situé dans les Dolomites, dans la province de Bolzano dans le Nord-Est de l'Italie. L'ascension comporte 13 lacets, chaque lacet est dédié aux gagnants du Giro : le virage 2 pour Anquetil, le 5 pour Coppi ou le 7 pour Bartali. 

Le Plan de Corones c'est : 

  • 12,9 km d'ascension
  • Une pente moyenne de 8,5% 
  • Une portion maximale à plus de 24% 
  • Une altitude de 2275 mètres au sommet pour admirer les Dolomites
  • Le revêtement de la route est en gravier, poussière garantie

Le record d'ascension du Plan de Corones est détenu par l'Italien Stefano Garzelli en 2010, en 41 minutes et 18 secondes.

plan de corones cloche
La belle cloche que tu pourras admirer au sommet
  • Conseil : si tu n'es pas bien entraîné, le meilleur conseil que l'on puisse te donner, c'est de prendre une télécabine pour atteindre le sommet.

     4. Col de la Loze

    Col la loze cyclisme

    Col inédit découvert sur le Tour de France 2020, une route y a été goudronné pour l'occasion. Ce col est situé dans le Massif de la Vanoise dans les Alpes. Très peu connues du grand public jusqu'à aujourd'hui, ce col a donné du fil à retordre aux meilleurs coureurs du monde. Ce col est une succession de replats, on passe de 2 à 20%, une vraie purge à grimper. 

    Richie Porte 5ème de l'étape et 3ème du Tour de France 2020 déclare n'avoir jamais emprunté de col aussi difficile auparavant. 

    Le Col de la Loze c'est : 

    • 21,5 km d'ascension éprouvante 
    • 7,5% de pente moyenne 
    • Des portions maximales allant à 24%
    • Une altitude de 2304 mètres au sommet
    • La difficulté de ce col est comme je le disais plus haut, la succession de replats et pente à plus de 20%, c'est son irrégularité qui en fait un des cols les plus difficiles du monde.
    Sommet Col de la Loze
    Ce que tu pourras admirer au sommet...Un pauvre vélo et une vue à couper le souffle
    • Conseil : on a pas vraiment de conseil à te donner, à part te souhaiter "Bon courage".

     

     5.  The Ticlio

    Ticlio Pérou col cyclisme

    Le Ticlio est un col péruvien de la Cordillère des Andes, il est situé près de la capitale Lima. Pour ce col sud-américain, la difficulté ne va pas être la pente, mais plutôt la longueur d'ascension, le manque d'oxygène et la météo et la circulation. En effet, tu ne seras pas seul sur la route, énormément de camions passe sur cette route donc prudence ! 

    Le Ticlio c'est : 

    • 143,8 km d'ascension, oui, c'est très très long 
    • Une pente moyenne de 3,3%
    • Des portions maximales à plus de 10%
    • Une altitude de 4818 mètres au sommet, si tu n'es pas préparé aux conditions d'hypoxie (lorsque l'oxygène se fait rare en altitude), n'envisage même pas cette ascension !
    • Une route très fréquentée par les camions 
    • Des lamas suicidaires qui traversent la route sans prévenir (oui, c'est pas des conneries)
    Ticlio sommet
    Sommet du Ticlio
    • Conseil : il s'agit là d'une ascension d'au moins deux jours, nous te conseillons de prendre le nécessaire pour faire un peu de camping. Dernière chose embarque au moins une ou deux personnes avec toi, histoire que le temps passe plus vite, parce que les lamas et les alpagas c'est bien mignon, mais ça fait pas la conversation sur le vélo 😂 🦙.

     

     6. Alto de l'Angliru

    Angliru cyclisme col

    Le géant de la Cordillère Cantabrique situé dans la région des Asturies au Nord-Ouest de l'Espagne, le jardin du Pistolero, Alberto Contador. Ce col est ultra populaire en Espagne mais en France un peu moins, nous étions obligés de l'inclure dans ce classement tant ses pentes sont redoutables ! 

    L'Angliru c'est : 

    • 12,5 km d'ascensions depuis La Vega
    • Une pente moyenne de 10,1% 
    • Une pente maximale à 23,5%
    • L'altitude au sommet est de 1570 mètres d'altitude
    • La route est bien entretenue, pas de problème à ce niveau !
    • L'ascension est très irrégulière, il y a une succession de replats et de rampes bien escarpées, il ressemble un peu à la Loze en France.

    L'Angliru a été découvert par les organisateurs de la Vuelta en 1997, il figurera sur le parcours deux ans plus tard. Cependant, la nomination de ce géant va susciter beaucoup de critiques pour ses pentes effrayantes. 

    Virage Angliru cyclismeIl n'est pas beau ce virage ?
    • Conseil : Ne pas se prendre pour Contador.

     

     7. Monte Zoncolan

    Zoncolon cols

    Comme l'Angliru, on ne pouvait oublier le Zoncolan, col italien mythique situé dans la province d'Udine dans le Nord-Est de la Botte, considéré comme un des cols les plus difficiles du monde par le peloton professionnel, ce col a été le théâtre de scène incroyable, comme la victoire de Froome en 2018. 

    Le Zoncolan c'est : 

    • 10,5 km d'ascension depuis Ovaro, l'itinéraire le plus difficile en terme de pentes
    • 11,5% de pente moyenne 
    • 22% de pente maximale
    • Le sommet est à 1750 mètres d'altitude
    Zoncolan GiroLa ferveur italienne
    • Conseil : Ce conseil vient du forum cyclisme de L'Equipe, je cite : "Le Zoncolan est très sympa, il y a des barrière en bois ou des murets en pierre, tu peux t'arrêter pour reprendre ton souffle sans déchausser. Rechausser sur ces pentes, la est le problème" 

    Merci à Sothom, on a pas mieux !

     

    8. Mauna Kea

    Mauna Kea Hawai cyclisme

    Pour l'avant-dernière ascension, direction Hawaï pour aller se mesurer au Mauna Kea, considérée comme la montée la plus difficile du monde. Le Mauna Kea est le plus haut sommet de l'archipel hawaïen, pour les cyclistes en recherche d'adrénaline, voilà votre Eldorado !

    Le Mauna Kea c'est : 

    • 68 km d'ascension d'après le segment sur Strava
    • Une pente moyenne de 6,1%
    • Des portions à plus de 15%
    • Une altitude au sommet de 4201 mètres, attention au manque d'oxygène ! 
    • La route est plutôt belle, mais arrivé au km 62, la route n'est pas goudronnée et là, c'est le 4x4 obligatoirement pour arrivée au sommet. C'est bien-sûr à ce moment que les pourcentages sont les plus forts !
    Mauna Kea route volcanique
    Velochannel.fr
    •  Conseils :
    1. - Une préparation militaire s'impose pour grimper sur le toit d'Hawaï. 
    2. - Apporter des vêtements chauds, les températures peuvent chuter au sommet du Mauna.
    3. - Privilégier une météo superbe, même si celle-ci peut changer assez rapidement.
    4. Apporter avec soi une bonne poignée de Motivex avec soi.

     

     9. Le Scanuppia 

    Scanuppia col cycliste
      
    Notre dernière montée, elle paraît presque irréelle tant ses pentes sont abruptes...
    Le Scanuppia est un point de vue italien situé à Besenello dans la province de Trente au Centre-Nord-Est de l'Italie. Parlons peu, passons aux chiffres clé.
     
    En Avril 2010, la commune de Besenello, commune où se trouve le Scanuppia, a organisé un rassemblement non-compétitif pour les VTT sur les pentes du Scanuppia. Certaines personnes, notamment les plus âgées devaient obligatoirement fournir un certificat médical de leur médecins généralistes pour participer, c'est dire la difficulté de la montée...
    Malheureusement, seule une cinquantaine de cyclistes participent à l'événement. (on peut comprendre, c'est carrément suicidaire)
      
    La commune de Besenello ne répétera pas l'événement.
     
    Le Scanuppia c'est : 
    • 7,5 km d'ascension plus ou moins agréable
    • Une pente moyenne de 17,6 %, oui cela fait froid dans le dos
    • Une pente maximale de 45 % 
    • Une altitude au sommet du plateau du Scanuppia de 1515 mètres
    • L'ascension doit se faire obligatoirement en VTT
    45%...
    •  Conseil : Bon courage !

     

    C'est ici que s'arrête notre escapade des cols et montées les plus effrayantes, si cela te tente, tu peux aller défier un de ces géants, par contre je ne suis pas sûr que tu en reviendras en un seul morceau, mais on t'avait prévenu !  

    Si tu as d'autres ascensions encore plus terrifiantes, n'hésite pas à nous faire part de ton avis et expériences ! 

    À bientôt les cyclistes !

     

    Julien de Gros Braquet

    Plus de publications

    0 Commentaires

    Laisser un commentaire

    Tous les commentaires du blog sont vérifiés avant d'être publiés