Top 10 des meilleurs cyclistes italiens de l'Histoire

Top 10 des meilleurs cyclistes italiens de l'Histoire - Gros braquet

 

Après la France et la Belgique, une autre immense nation du vélo, le pays des pâtes et des matchs truqués (on déconne bien sûr), l'Italie ! Les Italiens ont vu naître des coureurs extraordinaires qui ont marqué le cyclisme au fer rouge, et on vous les présente tout de suite dans ce top 10 ! C'est partit ! 

Bonne lecture ! : )

 

1. Fausto Coppi

Fausto Coppi

Le choix du n°1 de ce top n'a pas été trop dur à choisir, qui veux-tu que l'on mette à la place du Grand Coppi ? Le coureur italien a surclassé sa génération, une carrière vraiment très longue, 21 ans, une longévité incroyable ! Précurseur dans de nombreux domaines, l'équipement et la nutrition ont considérablement évolue grâce au coureur italien ! 

Un palmarès ultra complet, c'est d'ailleurs le premier coureur à réaliser la doublette Tour-Giro en 1952 ! Des classiques remportées...etc Un très grand !

Un de ses plus grand rival, Bartali, a dit un jour lors d'une interview :

"En plaine, je ne rougis pas de l'avouer, pour marcher à son allure j'avais besoin d'être aidé par un autre coureur. Pas lui. Pour Fausto, la victoire était à sa portée dans n'importe quelle course. Ce n'était pas mon cas. Lui était, en tout, complet".

On peut également mentionner, que lorsque Fausto partait en échappée, absolument personne n'a pu le rattraper... Un monstre. 

  • Surnom : Le Campionnissimo (le champion des champions) 
  • Durée de carrière : 21 ans de 1938 à 1959
  • Palmarès principal :
  • Grands Tours : 2 Tours de France, 5 Giro dont 31 étapes remportées
  • Classiques : 3 Milan San Remo, 1 Paris-Roubaix, 5 Tours de Lombardie, 1 flèche Wallonne 
  • Championnats : 1 fois Champion du monde sur route, 4 fois Champion d'Italie
  • Spécialités : Coureur complet
  • Principaux rivaux : Gino Bartali, Fiorenzo Magni

 

 

2. Alfredo Binda

Alfredo Binda

Avant les Coppi, Bartali and co, il y avait un trio de coureur Binda, Brunero et Girardengo qui se tiraient la bourre en Italie, sur le Giro, Milan San Remo ou encore le Tour de Lombardie. Alfredo Binda est un champion de la trempe de Coppi ou Bartali, un palmarès incroyable ! 

Après sa carrière professionnelle, il deviendra le directeur technique de l'équipe nationale d'Italie sur le Tour de France notamment, où il remportera de très nombreuses victoires. En même temps, quand vous avez des bêtes de courses, comme Coppi, Bartali ou Magni dans votre équipe, vous ne pouvez que gagner !

Petite anecdote concernant notre champion, elle est d'une insolence rare, je vous raconte ! 

Juste avant le Giro de 1930, l'organisateur de la course qui n'est autre que la Gazzetta dello Sport en a un peu marre de la domination de la Joconde sur le Tour de la botte. Pour le convaincre de ne pas se présenter au départ, l'organisation lui propose un pot-de-vin de 22 500 lires (une grosse somme pour l'époque), ce qu'il accepta. Il ira faire le Tour de France et remportera 2 étapes ! 

  • Surnom : La Joconde, le trompettiste
  • Durée de carrière : 14 ans de 1922 à 1936
  • Palmarès principal :
  • Grands Tours : 5 Giro, 43 étapes remportées ; 2 étapes remportées sur le Tour de France 
  • Classiques : 2 Milan San Remo, 4 Tours de Lombardie 
  • Championnats : 3 fois Champion du monde sur route, 4 fois Champion d'Italie
  • Spécialités : Coureur complet 
  • Principaux rivaux : Girardengo, Brunero

 

À découvrir : Le Top 10 des plus grands cyclistes de tous les temps  

 

3. Gino Bartali 

Gino Bartali

Le seul coureur capable de rivaliser avec Coppi ! Bartali dit "Le Pieux" était un coureur absolument extraordinaire, un palmarès plus complet je trouve que son rival (c'est notre avis). 

Bartali est appelé "Le Pieux" car celui-ci, avant chaque course priait Sainte-Catherine de Sienne et ne loupait aucune messe le dimanche ! On peut également mentionner qu'il fit parti de l'Action Catholique. Pendant la Guerre, Gino sauva la vie de nombreux(ses) juifs et juives de la dictature mussolinienne. 

  • Surnom : Le Pieux
  • Durée de carrière : 19 ans de 1935 à 1954
  • Palmarès principal :
  • Grands Tours : 2 Tours de France, 3 Giro dont 9 classements annexes de meilleurs grimpeurs
  • Classiques : 4 Milan San Remo, 3 Tour de Lombardie, 2 Championnats de Zurich
  • Courses à étapes : 1 Tour du Pays Basque, de Suisse et de Romandie 
  • Championnats : 4 fois Champion d'Italie
  • Spécialités : Grimpeur 
  • Principaux rivaux : Fausto Coppi

     

    À découvrir : Le Top 10 des plus grands Grimpeurs de tous les temps  

     

    4. Felice Gimondi

    Felice Gimondi

    Un coureur qui a gagné une floppée de courses dans les années 70, malgré une concurrence plus que féroce ! Capable de gagner sur tout les terrains comme le montre son palmarès bien garni (ci-dessous). Considéré comme le successeur de Jacques Anquetil après avoir gagné le Tour en 65 à seulement 23 ans ! Sur ce Tour 65, absolument personne ne voyait Gimondi s'imposer devant Poulidor. 

    Il arrivera à titiller les plus grands comme Merckx, Poulidor, Ocaña ou encore Joop Zoetemelk ! Un énorme coureur ! 

    Malheureusement Felice Gimondi nous quittera le 16 Août 2019 à cause d'un arrêt cardiaque, il avait 76 ans...

    • Surnom : Le Bergamasque
    • Durée de carrière : 14 ans de 1965 à 1979
    • Palmarès principal :
    • Grands Tours : 1 Tours de France, 3 Giro, 1 Vuelta dont 14 étapes remportées ;
    • Classiques : 1 Milan San Remo, 1 Paris-Roubaix, 2 Tour de Lombardie, 2 Paris Bruxelles
    • Championnats : 1 fois Champion du monde sur route, 2 fois Champion d'Italie
    • Spécialités : Coureur complet
    • Principaux rivaux : Jacques Anquetil, Eddy Merckx

     

     

    5. Constante Girardengo

    Girardengo

    Il fut le 1er Campionissimo avant Coppi, une véritable machine à gagner, il est recordman de victoire sur les championnats d'Italie sur route avec 9 victoires dont 7 d'affilée. Il a remporté 6 Milan-San Remo, seul un certain Eddy Merckx fera mieux avec 7 titres ! 

    Avec Binda, il fut un des coureurs les plus prolifiques des années 20. 

    N'ayant que très rarement mis les pieds en France pour concourir sur la Grande Boucle ou Paris-Roubaix, ces essais se solderont par 2 échecs malheureusement. 2 participations au Tour et 2 abandons, sur l'Enfer du Nord, ce n'est pas mieux, 3 participations dont 2 abandons et une 7ème place.

    L'Italien entretenait une rivalité avec le Français Henri Pélissier qui lui gagnait tout, Tour de France et Classiques comprises. Constante ne s'entendait pas très bien avec le patron du Tour, Henri Desgranges, le patron du Tour estimait que Girardengo avait peur de se mesurer à Pélissier sur ses terres, le champion Italien envoya une lettre au directeur du Tour pour lui proposer un challenge.

    Dans ce courrier je cite : 

    "J'invite tous les coureurs du monde a se mesurer à moi lors d’un contre la montre de 300 kilomètres, par exemple sur le trajet Milan San Remo.

    Si vous considérez que les routes italiennes sont un avantage pour moi, j’accepte un parcours  de 300 à 600 kilomètres sur une route étrangère, y compris sur un tracé de type Galibier et Izoard.

    Date de la rencontre à la convenance de mes adversaires. Maintenant, je suis prêt."

    Le mec était vraiment sûr de lui ! Mais le défi n'eut pas lieu malheureusement et pourtant Constante était très motivé à l'idée d'écraser ses rivaux sur ses terres. Quand on sait qu'il a couru la plus longue étape du Giro : 430 km de Lucca à Rome, ça ne lui faisait pas peur du tout un défi de la sorte ! 

    • Surnom : le 1er Campionissimo
    • Durée de carrière : 14 ans de 1922 à 1936
    • Palmarès principal :
    • Grands Tours : 2 Giro, 30 étapes remportées
    • Classiques : 6 Milan San Remo, 3 Tours de Lombardie, 5 Milan-Turin
    • Championnats : 9 fois Champion d'Italie
    • Spécialités : Coureur complet 
    • Principaux rivaux : Binda, Brunero

     

    6. Francesco Moser

    Francesco Moser

    Les années 70-80 ont vu passé des coureurs tout simplement exceptionnels, Hinault, De Vlaeminck, Merckx, Maertens, Gimondi...Etc 

    Intéressons-nous sur un italien excellent rouleur et mangeur de Classiques, Francesco Moser ! Moser était un coureur assez controversé en raison de diverses affaires de dopage, cependant, il ne faut oublier qu'il était un coureur de grand talent. Capable lui aussi de gagner sur tous types de courses, il ira même remporter le Giro 84 devant un Laurent Fignon amer. En effet, Moser a été largement avantagé lors de l'édition 84... Beaucoup s'en rappellent...

    • Surnom : Le Shérif
    • Durée de carrière : 15 ans de 1973 à 1988
    • Palmarès principal :
    • Grands Tours : 1 Giro dont 27 étapes remportées et 5 classements annexes points et jeune.
    • Classiques : 1 Milan San Remo, 3 Paris-Roubaix, 2 Tour de Lombardie, 1 flèche Wallonne, 1 Gand-Wevelgem, 1 Paris Tours, 1 Championnat de Zurich
    • Courses à étapes : 1 Tour de Catalogne et 2 Tirreno Adriatico
    • Championnats : 1 fois Champion du monde sur route et de poursuite, 3 fois Champion d'Italie
    • Spécialités : Rouleur, Classiques
    • Principaux rivaux : Laurent Fignon, Freddy Maertens, Roger De Vlaeminck, Bernard Hinault

     

    À découvrir : Le Top 10 des plus grands Rouleurs de tous les temps

     

    7. Vincenzo Nibali

    Vicenzo Nibali

    Le Requin de Messine comme on l'appelle est un des derniers coureurs Italien à avoir dominé le cyclisme mondial, vainqueur sur les 3 Grands Tours et sur quelques classiques. Grimpeur hors pair, il s'imposera sur le Tour 2014 avec beaucoup de maîtrise et des concurrents à la traîne...

    • Surnom : Le requin de Messine 
    • Durée de carrière : 15 ans de 2005 à aujourd'hui
    • Palmarès principal :
    • Grands Tours : 1 Tour de France, 2 Giro, 1 Vuelta dont 14 étapes remportées et un combiné.
    • Classiques : 1 Milan San Remo, 2 Tour de Lombardie, GP de Plouay
    • Courses à étapes : 2 Tirreno Adriatico
    • Championnats : 2 fois Champion de Belgique
    • Spécialités : Grimpeur, puncheur
    • Principaux rivaux : Froome, Contador, les frères Schlek, Ivan Basso, Cadel Evans

     

    Maillot vintage 

    8. Fiorenzo Magni

    Fiorenzo Magni

    Un des trois coureurs avec Bartali et Coppi a dominé le cyclisme dans les 40 et 50. Il était un des rares italiens à courir les Classiques, notamment le Tour des Flandres qu'il gagnera à 3 reprises ! 

    Surclassé par Coppi et Bartali, Magni avait une motivation et une volonté en béton armé, il n'abandonnait jamais ! Qu'il pleuve, ou qu'il neige, il roulait, une bonne méthode pour décourager ses adversaires ! 

    • Surnom : Le Lion des Flandres
    • Durée de carrière : 18 ans de 1938 à 1956
    • Palmarès principal :
    • Grands Tours : 3 Giro dont 16 étapes remportées et un classement annexe par points
    • Classiques : 3 Tours des Flandres
    • Championnats : 3 fois Champion d'Italie
    • Spécialités : Rouleur, Grimpeur
    • Principaux rivaux : Fausto Coppi, Gino Bartali

     

    9. Learco Guerra

    Guerra Meilleur cycliste avant guerre

    Un peu à l'image d'un Tony Rominger, Learco Guerra a commencé sa carrière de cycliste à 26 ans, mais cela ne l'a pas empêché de gagner de nombreuses victoires ! Formidable rouleur, son surnom "la locomotive humaine" lui va si bien !

    Il est le 1er coureur à porter le maillot rose de leader sur le Giro en 1934, qu'il remportera (en remportant 10 étapes sur 17).

    À la suite de sa carrière, il deviendra directeur sportif, il eut sous ses ordres notamment Charly Gaul et Hugo Koblet ! 

    Surnom : La Locomotive humaine

    Profil : Rouleur

    Durée de carrière : 15 ans, de 1928 à 1943

    Palmarès : 

    • Grands Tours : 1 Giro dont 31 étapes remportées ; 8 étapes remportées sur le Tour de France
    • Championnats : 1 fois Champion du monde sur route ; 5 fois Champion d'Italie sur route
    • Classiques : 1 Milan-San Remo
    • Principaux rivaux : Binda

     

     

    10. Marco Pantani

    Marco Pantani

    Un des meilleurs grimpeurs de l'Histoire du vélo, Pantani était un coureur ultra populaire, on lui donnera le surnom de "Pirate" pour son style offensif, ses excès hors courses et son style de bad boy, boucles d'oreilles, tatouages. 

    Il détient le record d'ascension de l'Alpes d'Huez, en 37 minutes et 35 secondes, totalement surhumain, le record est toujours d'actualité. Il remporta la doublette Tour et Giro en 98. 

    En 99, il est exclut sur le Giro, pour un taux d'hématocrite trop élevé. 

    En 2004, il est retrouvé mort dans une chambre d'hôtel à Rimini, son décès serait dû à une overdose de cocaïne et d'anti-dépresseurs. Cependant, les circonstances de son décès sont assez floues.

    • Surnom : Le pirate ou l'Éléphant
    • Durée de carrière : 7 ans de 1996 à 2003
    • Palmarès principal :
    • Grands Tours : 1 Tour de France, 1 Giro dont 16 étapes remportées et 3 classements annexes montagnes et jeunes
    • Courses à étapes : 1 Tour de Murcie
    • Spécialités : Grimpeur
    • Principaux rivaux : Armstrong, Ullrich, Indurain, Richard Virenque

     

     

      

     

    C'est ici que se termine notre classement des meilleurs coureurs Italiens, on attend ton classement dans les commentaires ! Oui, on aurait pu mettre une multitude d'autres coureurs comme Learco Guerra, Giovanni Brunero, Michele Bartoli, Paolo Bettini... 

    À bientôt les cyclistes ! 

    Julien de Gros Braquet

    Plus de publications

    0 Commentaires

    Laisser un commentaire

    Tous les commentaires du blog sont vérifiés avant d'être publiés