Top 10 des plus grands cyclistes d'Avant Guerre

Meilleurs cyclistes d'Avant Guerre

Je trouve que l'on parle trop souvent du cyclisme à partir des années 45-50 avec les très grands qu'étaient Coppi, Anquetil, Merckx and co, mais avant ça, il eut de très champions qui réalisèrent des exploits surhumains, avec du matériel d'époque vraiment très peu performant. 

Aujourd'hui, je vous les présente dans ce Top 10 des meilleurs cyclistes d'Avant Guerre et je peux vous assurer que leurs palmarès n'ont rien a envié à certains champions des années 70, 80 ! 

C'est parti !

 

1. Alfredo Binda 

Alfredo Binda Meilleur cycliste avant guerre

Avant les Coppi, Bartali and co, il y avait un trio de coureur Binda, Brunero et Girardengo qui se tiraient la bourre en Italie dans les années 20, sur le Giro, Milan San Remo ou encore le Tour de Lombardie. Alfredo Binda est un champion de la trempe de Coppi, Merckx ou encore Hinault, un palmarès incroyable ! 

43 étapes, je ne sais pas si vous vous rendez compte de la performance du gars !

Certains considèrent que Binda est le plus grand de tous les temps (surtout les italiens ahah)

Après sa carrière professionnelle, il deviendra le directeur technique de l'équipe nationale d'Italie sur le Tour de France notamment, où il remportera de très nombreuses victoires. En même temps, quand vous avez des bêtes de courses, comme Coppi, Bartali ou Magni dans votre équipe, vous ne pouvez que gagner !

Petite anecdote concernant notre champion, elle est d'une insolence rare, je vous raconte ! 

Juste avant le Giro de 1930, l'organisateur de la course qui n'est autre que la Gazzetta dello Sport en a un peu marre de la domination de la Joconde sur le Tour de la botte. Pour le convaincre de ne pas se présenter au départ, l'organisation lui propose un pot-de-vin de 22 500 lires (une grosse somme pour l'époque), ce qu'il accepta. Il ira faire le Tour de France et remportera 2 étapes ! 

Surnom : La Joconde

Profil : Complet

Durée de carrière : 14 ans, de 1922 à 1936

Palmarès : 

  • Grands Tours : 5 Giro dont 43 étapes remportées et un classement de la montagne ; 2 étapes remportées sur le Tour de France 
  • Championnats : 3 fois Champion du monde sur route ; 4 fois Champion d'Italie sur route
  • Classiques : 2 Milan - San Remo ; 4 Tours de Lombardie

 

À découvrir : Le Top 10 des plus grands cyclistes de tous les temps  

 

2. Constante Girardengo

Constante Girardengo Meilleur cycliste avant guerre

Il fut le 1er Campionissimo avant Coppi, une véritable machine à gagner, il est recordman de victoire sur les championnats d'Italie sur route avec 9 victoires dont 7 d'affilée. Il a remporté 6 Milan-San Remo, seul un certain Eddy Merckx fera mieux avec 7 titres ! 

Avec Binda, il fut un des coureurs les plus prolifiques des années 20. 

N'ayant que très rarement mis les pieds en France pour concourir sur la Grande Boucle ou Paris-Roubaix, ces essais se solderont par 2 échecs malheureusement. 2 participations au Tour et 2 abandons, sur l'Enfer du Nord, ce n'est pas mieux, 3 participations dont 2 abandons et une 7ème place.

L'Italien entretenait une rivalité avec le Français Henri Pélissier qui lui gagnait tout, Tour de France et Classiques comprises. Constante ne s'entendait pas très bien avec le patron du Tour, Henri Desgranges, le patron du Tour estimait que Girardengo avait peur de se mesurer à Pélissier sur ses terres, le champion Italien envoya une lettre au directeur du Tour pour lui proposer un challenge.

Dans ce courrier je cite : 

"J'invite tous les coureurs du monde a se mesurer à moi lors d’un contre la montre de 300 kilomètres, par exemple sur le trajet Milan San Remo.

Si vous considérez que les routes italiennes sont un avantage pour moi, j’accepte un parcours  de 300 à 600 kilomètres sur une route étrangère, y compris sur un tracé de type Galibier et Izoard.

Date de la rencontre à la convenance de mes adversaires. Maintenant, je suis prêt."

Le mec était vraiment sûr de lui ! Mais le défi n'eut pas lieu malheureusement et pourtant Constante était très motivé à l'idée d'écraser ses rivaux sur ses terres. Quand on sait qu'il a couru la plus longue étape du Giro : 430 km de Lucca à Rome, ça ne lui faisait pas peur du tout un défi de la sorte ! 

Surnom : le 1er Campionissimo

Profil : Rouleur

Durée de carrière : 22 ans, de 1912 à 1936 (2 ans d'interruption) 

Palmarès : 

  • Grands Tours : 2 Giro dont 30 étapes remportées
  • Championnats : 9 fois Champion d'Italie sur route
  • Classiques : 6 Milan San Remo, 3 Tours de Lombardie ; 5 Milan-Turin ; 5 Tours d'Émilie

 

 À découvrir : Le Top 10 des plus grands cyclistes Italiens de tous les temps

 

3. Philippe Thys

Thys Meilleur cycliste avant guerre

Il est l'un des coureurs les plus complets et talentueux de sa génération, pionnier du cyclisme Belge, bien avant les ogres Merckx, De Vlaeminck ou Van Looy. Il fut surnommé "Basset" car c'était un coureur très trapu et bas sur le vélo.

Henri Desgranges déclara que Thys aurait pu avoir un palmarès bien plus garnis sans la 1ère Guerre mondiale... Il reste un des plus jeunes vainqueurs du Tour derrière bien sûr le célèbre Henri Cornet, il remporte sa 1ère grande boucle à l'âge de 23 ans (et 9 mois).

Certains pensent qu'il est le premier coureur à revêtir un maillot jaune sur le Tour, son entraîneur lui disant de porter un pull jaune pour que le public reconnaisse qui est le leader au classement général. Ce n'est quelques années plus tard que le 1er maillot jaune fit son apparition sur les épaules d'un certain Eugène Christophe.

Avant 1945, les Belges disaient, qu'ils n'avaient jamais retrouvé un coureur de son égal et qu'il restait le plus grand coureur de courses à étape de tous les temps. 

Après sa carrière de cycliste, il devient garagiste, vendeur de vélo et organisateur de voyages en cars.

Surnom : Le Basset

Profil : Complet

Durée de carrière : 12 ans, de 1912 à 1927 (3 ans d'interruption) 

Palmarès : 

  • Grands Tours : 3 Tours de France dont 13 étapes remportées
  • Classiques : 1 Tour de Lombardie ; 1 Paris - Tours
  • Championnats : 1 fois champion de Belgique de cyclo cross

 

 À découvrir : Le Top 10 des plus grands cyclistes Belges de tous les temps !

 

4. Maurice Garin 

Garin Meilleur cycliste avant guerre

Le vainqueur du 1er Tour de France en 1903, quand le cyclisme tenait plutôt à un parcours commando qu'a du sport. Le cycliste Italien naturalisé Français viendra à bout de la course après 2 428 km en seulement 6 étapes soit des étapes de 400 bornes en moyenne, à une moyenne de 25 km/h, dur dur d'être cycliste à l'époque ! 

Il remportera également des victoires de prestiges comme Paris Roubaix à deux reprises, Bordeaux Paris et la classique disparue Paris Brest Paris.

Maurice Garin jouit d'une énorme popularité à l'époque, le journaliste Jean-Louis Vespini déclare qu'il est le meilleur coureur de son époque, qu'il a tout gagné, c'est l'Eddy Merckx du début du siècle ! 

Il est également vu à l'époque comme un héros antique à l'image d'un Hercule, Maurice Garin surmonte toute les difficultés, une vraie bête de course ! 

Je pense que si Garin était un coureur de notre époque, il aurait gagné quelques Grands Tours déjà ! 

Surnom : Le Petit Ramoneur Italien

Profil : Complet

Durée de carrière : 13 ans, de 1892 à 1905

Palmarès : 

  • Grands Tours : 1 Tour de France dont 3 étapes remportées 
    • Classiques : 2 Paris-Roubaix ; 1 Bordeaux-Paris ; 1 Paris-Brest-Paris
    • Record : en 1895 record du monde des 500 km derrière entraineur humain en 15h 2 min et 32 sec

     

    5. Henri Pelissier 

    Pelissier Meilleur cycliste avant guerre

    Un des plus grands coureurs Français de la première moitié du XXème siècle, Pélissier a tout gagné ou presque dans sa carrière, le Tour de France et les plus prestigieuses Classiques que sont Paris Roubaix, le Tour de Lombardie ou encore Milan San Remo (course dominée par son rival Girardengo).

    Pélissier est également un coureur orgueilleux et excessif au caractère bien trempé, il ne supportait pas les critiques. Il entretenait une relation explosive avec le patron du Tour de l'époque Desgranges, Pélissier estimait que celui-ci était très autoritaire et qu'il s'en fichait un peu de l'intégrité physique des coureurs pendant les courses. 

    Très sûr de lui et de sa force, il est parfois même rabaissant envers ses concurrents, en 1919 sur le Tour, il déclare que ses concurrents ne sont que des "chevaux de labour". Sympa Henri

    Pélissier jouit d'une popularité énorme dans les années 20 à l'image de son compatriote boxeur Carpentier, ses performances sur sa bicyclette, le lève au rang d'idole pour certains. Il sera également un pionnier de la diététique et des nouvelles méthodes d'entraînement dans le cyclisme. 

    Il mourra à l'âge de 46 ans suite à une dispute conjugale, abattu par sa compagne souhaitant protégée sa soeur balafrée par le couteau dont Henri s'était servi pour la punir d'une critique qui l'avait rendu fou. (c'était un peu un taré le Henri...) 

    Surnom : La Ficelle

    Profil : Complet

    Durée de carrière : 17 ans, de 1911 à 1928 

    Palmarès : 

    • Grands Tours : 1 Tour de France dont 10 étapes remportées
    • Championnats : 1 fois Champion de France sur route
    • Classiques : 2 Paris-Roubaix ; 1 Milan-San Remo ; 3 Tours de Lombardie ; 1 Bordeaux-Paris ; 1 Paris-Tours

     

    À découvrir : Le Top 10 des plus grands cyclistes Français de tous les temps

       

      6. Learco Guerra

      Guerra Meilleur cycliste avant guerre

      Un peu à l'image d'un Tony Rominger, Learco Guerra a commencé sa carrière de cycliste à 26 ans, mais cela ne l'a pas empêché de gagner de nombreuses victoires ! Formidable rouleur, son surnom "la locomotive humaine" lui va si bien !

      Il est le 1er coureur à porter le maillot rose de leader sur le Giro en 1934, qu'il remportera (en remportant 10 étapes sur 17).

      À la suite de sa carrière, il deviendra directeur sportif, il eut sous ses ordres notamment Charly Gaul et Hugo Koblet ! 

      Surnom : La Locomotive humaine

      Profil : Rouleur

      Durée de carrière : 15 ans, de 1928 à 1943

      Palmarès : 

      • Grands Tours : 1 Giro dont 31 étapes remportées ; 8 étapes remportées sur le Tour de France
      • Championnats : 1 fois Champion du monde sur route ; 5 fois Champion d'Italie sur route
      • Classiques : 1 Milan-San Remo

       

      À découvrir : Le Top 10 des plus grands Rouleurs de tous les temps

           

          7. Octave Lapize 

          Lapize Meilleur cycliste avant guerre

          Un des 3 coureurs français qui est mort pour la France durant la 1ère Guerre Mondiale, un coureur au talent exceptionnel partit trop tôt à seulement 29 ans. 

          Très à l'aise au sprint, il ira chercher de nombreuses victoires notamment sur les classiques, il sera vainqueur de la Reine des Classiques, Paris Roubaix 3 fois d'affilée également sur Paris Bruxelles.

          Il est l'un des rares coureurs à avoir remporté une classique flandrienne et un grand tour la même année. 

          Plutôt un discret, Lapize est surtout là pour mettre sa famille à l'abri financièrement selon le patron du Tour Desgranges. Il fait partie de ces rares coureurs à avoir professionnalisé le métier de coureur cycliste ! 

          "Il est l'intellectuel du peloton, Il a la tête et les jambes, une double qualité que l'on rencontre rarement chez les champions cyclistes."

          Lapize entretient une grande rivalité avec son coéquipier Faber, sur le Tour 1910, cette rivalité atteint son point d'orgue. Le directeur sportif soutient Faber tandis que le manager soutient Lapize (sympa l'équipe...). 

          Surnom : Le Frisé

          Profil : Puncheur / Sprinteur

          Durée de carrière : 9 ans, de 1905 à 1914

          Palmarès : 

          • Grands Tours : 1 Tour de France dont 6 étapes remportées
          • Championnats : 3 fois Champion de France sur route
          • Classiques : 3 Paris-Roubaix ; 3 Paris-Bruxelles ; 1 Paris-Tours

             

            8. François Faber

            Faber Meilleur cycliste avant guerre

            Un des trois coureurs qui s'est donné pour la France durant la 1ère Guerre Mondiale, grand rival de Lapize, il connaîtra lui aussi bien des succès durant sa carrière !

            Très bon routier, il a un niveau plus que convenable en montagne, en atteste ses victoires au col d'Allos en 1911 ou encore au col Bayard en 1909 ! 

            Lors du Tour 1910, comme mentionné plus haut, sa rivalité avec Lapize fait rage et des sabotages mécaniques sont organisés dans les deux camps de l'équipe Alcyon (Lapize et Faber sont dans la même équipe), Faber, amer, terminera 2ème de ce Tour derrière Lapize.

            Je retiens une phrase de Faber : 

            "La France a fait ma fortune, il faut que je la défende."

            Surnom : Le Géant de Colombes

            Profil : Rouleur polyvalent 

            Durée de carrière : 8 ans, de 1906 à 1914

            Palmarès : 

            • Grands Tours : 1 Tour de France dont 19 étapes remportées
            • Classiques : 1 Paris-Roubaix ; 1 Bordeaux-Paris ; 2 Paris-Tours ; 1 Paris-Bruxelles ; 1 Tour de Lombardie

               

              9. Ottavio Bottecchia 

              Bottecchia Meilleur cycliste avant guerre

              Le 1er coureur italien a gagné le Tour de France, lui aussi commencera le cyclisme tardivement à 28 ans pratiquement, il disputera ses premières courses amateures pour ensuite quelques années plus tard atteindre le haut niveau et remporter ses 2 Tours de France. 

              Bottecchia était un pur grimpeur mais avait également une bonne pointe de vitesse pour titiller les sprinteurs. Il est le précurseur de Gino Bartali, coureur qui se dévoue sur sa machine selon Jacques Augendre. Coureur très puissant, en montagne, c'est lui utilisait les plus gros braquets, le Luxembourgeois Nicolas Frantz a même déclaré :

              "Si on cherche à le suivre dans les cols, c'est du suicide."

              Ottavio décédera tragiquement à seulement 32 ans à l'apogée de sa carrière d'un tragique "accident", il est retrouvé sur la route inanimé, il est transporté dans l'hôpital le plus proche mais décéde 12 jours plus tard. Les circonstances de sa mort sont en effet très étranges car l'autopsie post-mortem révèle de multiples fractures. 

              Certains journalistes ont conclu qu'une brigade fasciste l'avait passé à tabac pour ses prises de positions antifascistes...

              Surnom : Le Maçon de Frioul

              Profil : Grimpeur puissant

              Durée de carrière : 7 ans, de 1920 à 1927

              Palmarès : 

              • Grands Tours : 2 Tours de France dont 9 étapes remportées

               

              À découvrir : Le Top 10 des plus grands Grimpeurs de tous les temps  

                   

                  10. André Leducq

                  Leducq Meilleur cycliste avant guerre

                  Ça ne vous dit rien ? C'est pourtant un double vainqueur du Tour de France, bon, je vous l'accorde c'était dans les années 30. Surnommé "Dédé geule d'amour et muscles d'acier", Leducq jouissait d'une popularité énorme, digne d'un demi dieu comme le citait Christophe Penot.

                  La victoire qui lancera définitivement sa carrière, sera sur Paris-Roubaix en 1928. Après cela il remportera le Tour de France à 2 reprises en 1930 et 1932. On peut le préciser mais aucun Français depuis Pélissier en 1923 n'avait remporté le Tour, une consécration pour le natif de Marseille ! 

                  Il possède le 4ème plus grand nombre de victoires sur le Tour de France avec 25 étapes remportées. 

                  Leducq fréquente les célébrités de l'époque comme Gabin, Préjean qui sont de très bons amis. 

                  Surnom : Dédé gueule d'amour et muscles d'acier

                  Profil : Sprinteur / Rouleur

                  Durée de carrière : 13 ans, de 1926 à 1939

                  Palmarès : 

                  • Grands Tours : 2 Tours de France dont 25 étapes remportées
                    • Classiques : 1 Paris-Roubaix ; 1 Paris-Tours

                     

                    À découvrir : Le Top 10 des plus grands Sprinteurs de tous les temps 

                     

                    C'est ici que se termine ce Top 10 sur les coureurs d'Avant Guerre, il y en aurait encore tellement à raconter sur ces coureurs mais je vous réserve une suite pour la prochaine fois, en attendant, j'espère que ce classement vous aura plu, si vous avez des suggestions, faîtes-moi en parts dans les commentaires et je vous dis à bientôt pour un nouvel article ! 

                     

                    Julien, fondateur de Gros Braquet

                      Plus de publications

                      0 Commentaires

                      Laisser un commentaire

                      Tous les commentaires du blog sont vérifiés avant d'être publiés